Les Six-Communes - Naissance

Les Six-Communes Naissance, vie et renaissance de la Maison des Halles
ou Hôtel des Six Communes à Môtiers NE

Les Six-CommunesCe bâtiment est un document clairement déchiffrable de l'essor des Communes à la fin du Moyen Age et de la vie publique du Val-de-Travers jusqu'à présent.
Six villages reçoivent des franchises au 14ème siècle, ces libertés dans leur gestion et dans l'exercice de la basse justice leur ouvrent un essor économique.
Trois ou quatre générations plus tard, ils construisent, constitués en Corporation, une halle couverte et des locaux de délibération, vers 1450. Cette construction brûle au début du 16ème siècle.

En 1526/1527, elle est reconstruite, essentiellement en bois, c'est l'appareil de charpente porteuse qui constitue encore aujourd'hui l'ossature du bâtiment.
Des murs viendront l'envelopper vers 1600. Il a, pratiquement l'apparence qui lui a été rendue maintenant. 

Les Six-Communes

Halle grande ouverte et à l'étage des locaux pour la Justice, les marchands, l'auberge, l'Hôtel des 6 Communes (comme on dit l'Hôtel de ville) est désormais un lieu majeur de la vie régionale. Par exemple, les serments réciproques échangés par le souverain et la population du Val-de-Travers seront échangés devant cet édifice.

Au fil des siècles, les aménagements évoluent le toit est remodelé, des chambres d'hôtes sont aménagées, où visiteurs de Jean-Jacques Rousseau descendront. A la Restauration en 1817, la halle sera réduite par la construction des salles de Justice, pour les séparer d'avantage de l'auberge. A l'instauration de la République, en 1848, on construit encore dans le rez-de-chaussée, un dépôt pour les canons confiés aux citoyens, sous l'arcade à l'est et un local symétrique à l'ouest, où le café du village descendra s'installer. Si la Justice n'y est plus rendue, le bâtiment est toujours le coeur de la vie régionale dont les péripéties s'inscrivent dans ses murs.
Les Six-CommunesJusqu'en 1993, ce sera peu à peu le crépuscule malgré quelques périodes de travaux, parfois réussis. L'unanimité nécessaire des Six Communes pour décider l'entretien devient paralysante. L'immeuble est fermé à l'exploitation pour insalubrité.

Une équipe de passionnés s'attelle à sa restauration, en tout bénévolat.

Cinq des Communes vendent leurs droits à celle de Môtiers, qui cède les bâtiments en droit de superficie à une société immobilière constituée dans ce seul but. Simultanément une Fondation de soutien est formée, qui épaulera le financement des travaux nécessaires. Ils sont réalisés par étapes en menant soigneusement les investigations et analyses en collaboration constante et étroite avec le Service cantonal de la Protection des Monuments et des Sites.

La transparence du rez-de-chaussée est restituée par des vitrages et l'histoire de ce niveau est lisible. A l'étage, les salles des 16 et 17ème siècles ont retrouvé leurs volumes, et pour la plus grande partie leurs cloisons et plafonds ainsi que des fragments importants de peintures d'environ 1600.

Le café fut rouvert en 1995 et le restaurant à fin 1999.

5 ans de travaux ont été nécessaire à la restauration de l'Hôtel des Six Communes.