Imprimer

Les Six-Communes - festin-neuchatelois

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Les Six-Communes

Un dimanche unique

11h30 apéritif sous les arcades, dégustation du non filtré 2016

ou une Absinthe du Val de Travers

La tradition du Festin Neuchâtelois

des grandes tablées conviviales

les plats sur la table, chacun se sert à sa guise

1er service

Bondelle fumée du lac

Gelée de pied de veau à la lie

Pain à longue fermentation

2ème service, 1ère partie

Bondelle du lac à la neuchâteloise

2ème service, 2ème partie

Bouillon à la moelle et croûtons

Pot au feu et ses légumes

Tripes à la neuchâteloise

Pain neuchâtelois

3ème service

Saucisson neuchâtelois IGP à la braise sur petcha

Epaule d'agneau des Ponts de Martel rôtie, légumes du marché

Tourte aux poireaux

4ème service, 1ère partie

Trilogie de Gruyères AOP

Bleuchâtel, Britchon

Tommes neuchâteloise/au cumin

Bricelets salés

Pain Le Festin (création au cumin sauvage)

4ème service, 2ème partie

Délice au chocolat

Parfait glacé à l'Absinthe

Crème bachique au non filtré

Bricelets sucré, Mignardises du confiseur

Fr. 95.-

Durant toute la journée animation musicale avec Ginette et son accordéon

Réservation au 032 861 2000 ou directement au restaurant au plus tard 1 semaine à l'avance

Dès votre paiement, la réservation sera définitive

 

 

Imprimer

Les Six-Communes - Menu de groupe

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Les Six-Communes

 

PROPOSITIONS DE MENUS POUR GROUPE DES 10 PERSONNES

Printemps 2017

 

Menu neuchâtelois 1

Filet de porc séché des Ponts de Martel et œuf de caille

Sur crudités estivales

***

Filets de palée à la Neuchâteloise

Riz Pilaw

Légumes de saison

* ***

Soufflé glacé à la Fée verte

Frs. 45.-

***

 

Menu neuchâtelois 2

Mozzarella de Bufflonne du Vallon

Sur lit de tomates et basilic

***

Rôti Neuchâtelois (Rôti de porc et saucisson au milieu)

Gratin dauphinois

Choix de légumes

****

Mille feuilles à l'Absinthe

 Frs. 46.-

***

 

Menu neuchâtelois 3

Mousse de bondelle du lac fumée

Et sa saladine

***

Epaule d'agneau des Ponts-de-Martel aux senteurs d'absinthe

Pommes à l’ancienne

Garniture de saison

****

Glace bachique au chasselas neuchâtelois

Et délice Suchard aux noisette

 Frs. 54.-

***

 

Menu de saison  1

Tartare de truite aux herbettes

Et crudités du marché

***

Suprême de poulet du pays à l'estragon

Tagliatelles

Garniture de saison

***

Pannacotta à la rhubarbe

Et sa compote de fraises

***

Frs. 52.-

***

 

Menu saison  2

Suprêmes de caille grillés au miel et moutarde

 sur saladine du marché

***

Longe de veau rôtie à la crème de romarin

Riz sauvage

Garniture de saison

***

Trilogie aux fruits de saison

***  

Frs. 56.-

***

 

Menu de Fête

Carpaccio de veau à la ruccola

***

perles  de foie gras aux amandes

Et la confiture de pommes de terre

***

Entrecôte rôtie  entière au four, sauce pinot noir et foin de poireaux

Pommes fondantes

Choix de légumes

***

Assiette douceur des Six Communes

***

Frs. 69.50

***

 

 Pour le service de midi et uniquement en semaine

Menu petite croque

Salade de saison

***

.Roastbeef froid sauce tartare

Pommes frites à l'ancienne

Sauce tartare

***

Glace cannelle sur coulis de rhubarbe

***

35.50 frs

 

Nous vous prions de choisir un seul menu  par banquet

 

Pour nos clients végétariens ou allergiques à certains produits laitiers, gluten ou autres,

Nous pouvons toujours vous proposer une alternative, n'hésitez pas à nous contacter.

 

Il est impératif d'avoir connaissance du menu et du nombre de convives 8 jours à l'avance,

Confirmation définitive des participants 3 jours avant la date de visite

Ce qui fera foi pour notre facturation

 

 

 

Pour les anniversaires Vacherin glacé vanille – cannelle avec inscription selon votre choix Et coulis de rhubarbe Frs. 9.50

Fromages Fromages de nos régions sur ardoise Et chutney de figues et pignons Frs. 9.-

 

Nous restons à vote entière disposition pour tout changements de suggestions.

 

 

Imprimer

Les Six-Communes - Restauration

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Les Six-Communes

Les Six-Communes Hôtel des Six Communes à Môtiers NE - 5 ans de travaux de restauration
par R.-C. Choffat, architecte

Les Six-Communes - Restauration
L'une des originalités du bâtiment réside dans le système constructif de sa structure porteuse originale, totalement en bois.
Nous sommes au début du XVIème siècle. Bâti sur un plan presque carré, le rez-de-chaussée, délimité en périphérie par une série de colonnes supportant une forte sablière, est totalement ouvert en fonctionne comme place de marché couvert.
Au centre, 4 poteaux constituent l'unique élément porteur intérieur. Composant une grosse "croix de St-André".
Quatre imposantes poutres reposent sur le noyau central et les angles du bâtiment, les solives, polées perpendiculairement aux côtés, relient les diagonales aux sablières qu'elles dépassent d'un bon mètre. Ce débordement permet d'augmenter la surface du 1er étage, de protéger les poteaux du rez des intempéries et de soulager quelque peu le noyau central sur le plan statique.
On retrouve ce système au plafond du 1er étage.
Quant à la structure primaire de la toiture à 4 pans, elle est basée sur le même principe.
Avec le temps, les premières affectations du bâtiment ont évolué, voire totalement changé. Aussi, mis à part les nombreuses interventions visant à réparer le bâtiment ou en améliorer le confort, signalons, au début du XVIIème siècle, la construction des façades en pierre, autour de la structure en bois et totalement indépendantes de celle-ci, et ceci. Pour, successivement, celle des murs de refends et de l'escalier monumental en pierre.
Le 1er étage voyait ses espaces se subdiviser par l'apport de cloisons légères. Si ces importantes transformations on peu à peu étouffé le bâtiment et rendue plus difficile la lecture de sa structure particulière, cette dernière n'aura finalement que peu souffert. Les dernières colonnes en bois du rez-de-chaussée ont malheureusement disparu au milieu du XXème siècle. Nous en avons redécouvert deux, noyées dans la maçonnerie.

 La sauvegarde et la restauration d'un tel édifice, mises en parallèles avec de nouvelles affectations, tributaires elles-mêmes de lourdes contraintes (protection contre le feu, sécurité, salubrité, technique et exploitation), relèvent du défi! Sur la base des relevés précis et de projets préalables, une campagne de sondages et d'études archéologiques, picturales, dendrochronologiques et historiques ont été menées.

Les résultats ont constitué l'une des bases fondamentales à la poursuite des travaux.
Grâce à une concertation très étroite entre propriétaires, Service de la protection des Monuments et des Sites, restaurateur d'art, archéologue, architecte, exploitant et artisans, il a été possible d'adapter aussi bien les projets que les types d'interventions et d'harmoniser les solutions constructives avec les mesures de sauvegarde et de revalorisation.

L'ensemble de la structure a été sauvegardée et mise en évidence. Certaines pièces ont dû être renforcées par des injections de résine, selon les méthodes les plus récentes en matière de restauration. Dans toute la mesure du possible, les nouvelles interventions se veulent réversibles, légères et contemporaines. Les installations techniques (ventilations, électricité et chauffage), par exemple, sont clairement détachées des anciennes parties. Le rez-de-chaussée a retrouvé une certaine transparence. Les anciens murs de refend, totalement étrangers à la construction originelle ont fait place à des vitrages insérés dans une structure légère en métal.
Les locaux techniques ont été regroupés dans l'annexe existante, accolée au nord du bâtiment.

Au 1er étage, la distribution des locaux respecte désormais le plan original, révélé grâce aux sondages.
Les décors peints du XVIIème siècle et autres éléments de menuiserie ont été conservés, consolidés, restauré et complétés.
L'ancienne cuisine, véritable "feu" de la maison a retrouvé son atmosphère particulière, grâce à l'application d'un enduit symbolisant la suie qui recouvrait murs et plafonds.
Les Six-Communes - restauration
Des mesures exceptionnelles de protection contre le feu ont été prises et en font ainsi un bâtiment exemplaire dans ce domaine.

Côté extérieur, la silhouette caractéristique du bâtiment a été préservée et remise en valeur.

Un crépi à la chaux, des enduits dans les teintes originales et la suppression de certaines ouvertures ont redonné à l'édifice son aspect du XVIème siècle.
Pour la couverture, une importante récolte de petites tuiles anciennes ont permis de conserver l'aspect de la toiture. L'isolation extérieure permet d'autre par une vision intégrale de la charpente des combles.